Comment est construit le système d »échappement d’une voiture ?

Le système d’échappement de la voiture est la base la plus importante pour l’évacuation et le filtrage des gaz d’échappement. En effet, il assure plusieurs fonctions essentielles afin de garantir le bon fonctionnement du moteur. Mais comment est réellement construit le système d’échappement ?

Que fait le système d’échappement du véhicule ?

Chaque moteur à combustion d’un véhicule produit des gaz d’échappement, mais ceux-ci ne doivent pas être rejetés sans filtre dans l’environnement car ils contiennent de nombreuses substances toxiques. C’est pourquoi chaque véhicule possède un système d’échappement, dont certains sont très complexes, de sorte qu’au final, seule une petite fraction des émissions se retrouve dans l’environnement.

Les exigences imposées aux constructeurs automobiles étant de plus en plus strictes ces dernières années, les véhicules modernes sont équipés de nombreux composants permettant de réduire au maximum les émissions de gaz d’échappement. L’accent est mis ici sur la pollution par le CO2 et les particules. Car les molécules qui ne sont pas brûlées peuvent provoquer de graves problèmes respiratoires chez l’homme. Il est donc très important d’assurer une évacuation sûre et fiable des gaz d’échappement. C’est pourquoi le système d’échappement de votre véhicule doit absolument être conforme aux dispositions légales.

Les composants généraux du système d’échappement

Différents composants du système d’échappement sont situés aux sorties du moteur. L’un de ces composants est le collecteur (collecteur d’échappement), qui « collecte » les gaz d’échappement des différents cylindres. Ceux-ci sont réunis dans un ou deux tuyaux. Si votre véhicule est équipé d’un turbocompresseur de gaz d’échappement, il est situé derrière le collecteur, où des parties de celui-ci sont reprises par la turbine. Cela crée un circuit avec de l’air frais pour donner au moteur un coup de fouet dans ses performances.

Les moteurs actuels sont équipés d’un pot catalytique ainsi que d’un filtre à particules, qui fait partie du système de purification des gaz d’échappement. Un tel filtre fonctionne dans les moteurs diesel et en partie aussi dans les moteurs à essence. Une réaction chimique a lieu dans le convertisseur catalytique, où les substances toxiques sont rendues inoffensives. Les gaz d’échappement sont ensuite filtrés en conséquence et stockés dans un tissu à pores fins. Un procédé spécial permet d’éviter l’encrassement. Après le pot catalytique et le filtre à particules, il y a un silencieux avant, un silencieux central et un silencieux arrière. Celles-ci servent principalement à réduire le bruit. Diverses mesures à l’intérieur des silencieux assurent une réduction significative des bruits respectifs.

La structure de l’échappement

Chaque modèle de véhicule possède son propre système d’échappement. Les conditions externes et internes sont précisément adaptées au moteur respectif. Le système d’échappement est boulonné au bloc moteur de manière étanche aux gaz. Les gaz d’échappement passent par un collecteur d’échappement pour arriver dans un tuyau d’échappement central. En plus d’un convertisseur catalytique, les moteurs diesel, en particulier, sont également équipés d’un filtre à particules. Ces deux éléments garantissent que les composants nocifs ne sont pas rejetés dans l’environnement. Selon la conception du moteur, le système d’échappement comporte un ou deux tuyaux de sortie.

Devant le tuyau d’échappement proprement dit, il y a un silencieux principal qui assure une réduction significative du bruit d’échappement. Le tuyau d’échappement est un élément qui peut être vu à l’arrière du véhicule comme un soi-disant échappement. L’embout est construit de manière à ne pas gêner les autres usagers de la route. Le système d’échappement est toujours soumis à des contraintes mécaniques très élevées. En outre, l’ensemble du système est construit de manière très souple afin de ne pas se rompre. Actuellement, le système d’échappement de votre véhicule est un élément important, car avec la forte densité du trafic, une réduction des gaz d’échappement est inévitable. Il s’agit de protéger les personnes, les animaux et l’environnement contre les toxines.

Attaches

Les composants du système d’échappement sont maintenus ensemble par des éléments de connexion, qui comprennent principalement des tuyaux, des colliers et des raccords de tuyaux. En raison des vibrations du moteur, l’échappement doit être découplé du véhicule. Pour ce faire, le système d’échappement est fixé à l’aide d’attaches en caoutchouc. Cela permet d’éviter la transmission des vibrations.

Cependant, les composants dans la zone d’échappement sont exposés à des charges élevées, car les températures particulièrement élevées affectent le matériau. De nombreux composants sont conçus pour résister aux fortes charges thermiques. Il s’agit avant tout du collecteur, du convertisseur catalytique, du filtre à particules et du turbocompresseur.

Outre les températures élevées, les courtes distances de conduite sont parfois considérées comme une contrainte pour le matériau, car la température de combustion requise n’est pas atteinte. Il est donc important que vous fassiez toujours vérifier le système d’échappement lorsque le véhicule doit être inspecté. En cas de dommages dus à la corrosion, il est préférable de faire réparer immédiatement par l’atelier.